dimanche 3 août 2014

Le dernier hiver de Jean-Luc Marcastel



Résumé : 2 035, 31º C en-dessous de 0. Depuis des années, le Crépuscule baigne Aurillac dans un ciel de sang. L'Hiver s'est installé, un hiver éternel qui dévore les terres et fige l'océan dans la banquise. La Malesève, cette armée de pins monstrueux, a mis à genoux la civilisation. Alors, devant la fin d'un monde, que reste-t-il d'autre que l'amour ? L'amour qui va pousser Johan à braver le froid et les pins pour retrouver sa bien-aimée, l'amour qui va pousser son frère, Théo, à lui ouvrir la voie, l'amour toujours qui incitera Khalid et la jolie Fanie à tout laisser derrière eux pour les suivre. L'amour est-il assez fort pour triompher de la Malesève et de ce qu'elle a fait des hommes ?

Le dernier hiver est le premier roman que je lis de Jean-Luc Marcastel, auteur que j’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs fois et que j’apprécie beaucoup. C’est une dystopie publiée par les Editions Hachette dans leur collection Blackmoon, qui n’est visiblement plus en vente en format broché mais que vous pouvez acheter en poche à 7,90€. Et c’est un livre que j’ai vraiment très apprécié !

L’histoire se déroule dans un futur assez proche, en 2035. La Terre est plongée dans un hiver sans fin et une forêt de pin mangeuse d’homme a fait son apparition : La Malesève. Cette forêt grignote peu à peu les villes et abrite des créatures dangereuses… C’est dans cet univers glacial et peu accueillant que l’auteur nous installe un quatuor de personnage au centre de la France, à Aurillac.
Il y a tout d’abord Johan, certainement le personnage le plus complexe du livre car il souffre d’une sorte de dédoublement de personnalité. Ainsi, il partage son existence avec Corbeau. Johan est un jeune homme plutôt ordinaire mais qui a souffert. Quand une situation devient trop dure émotionnellement, il laisse la place à Corbeau, un être froid, impassible, sans sentiment. Il m’a fallu un peu de temps pour apprécier et m’attacher au personnage de Johan/Corbeau car Johan me semblait trop lointain pour pouvoir le cerner et Corbeau était trop « inhumain » pour pouvoir m’y attacher. Mais Johan est aussi le personnage qui évolue le plus dans ce roman et j’ai finalement apprécié ce jeune homme très sensible.
Théo est le frère de Johan. C’est un soldat qui a brisé son serment pour revenir protéger sa famille. Son surnom, Chevalier, lui vient de son comportement : c’est un homme de parole qui protège les plus faibles. C’est un personnage courageux, fort, loyal, fidèle… qui cache en lui un sombre secret. On apprend au fur et à mesure à le connaître mais on l’apprécie instantanément.
Fanny est la fille du groupe. C’est un personnage qui m’a parfois agacé mais que j’ai su apprécier au fil du livre. Elle est entêtée, fidèle et courageuse. J’ai bien aimé la relation qu’elle a avec ses frères d’adoptions.
Quant à Khalid, c’est le « rigolo » du groupe, la trace d’humour du livre. Il est toujours là à blaguer, à essayer de détendre l’atmosphère. On s’attache très rapidement à ce personnage à cause de son choix : celui de partir à l’aventure avec Johan en laissant derrière lui sa copine. J’ai eu la sensation que c’était le personnage qui sacrifiait le plus de chose sans cette aventure.
Globalement, les personnages de ce livre sont tous bien construits et attachants. Il y a un petit nombre de personnages secondaires que l’auteur insère au fur et à mesure du livre.

En débutant ce livre, j’ai été surprise par le style d’écriture de l’auteur. Je m’attendais à quelque-chose de plus classique. Mais la plume de Jean-Luc Marcastel est très poétique et m’a immédiatement captivée. Ce livre est une réflexion sur l’humanité : l’auteur réfléchit à tous les comportements possibles dans une situation qui semble apocalyptique. Des dictateurs, des comportements inhumains, des sectes, des religions barbares… mais aussi de l’espoir. L’espoir que malgré la noirceur qui envahit la Terre, il reste une part d’humanité quelque-part. Que tous les Hommes n’ont pas sombré dans la folie et la barbarie.
Ce n’est donc pas juste un livre de Young Adult, c’est un livre bien plus profond que ça, avec un message d’espoir.

L’imagination de l’auteur est débordante ! Les idées qu’il nous propose sont très souvent étonnantes. On se demande même d’où elles sortent ! J’ai néanmoins eu un petit regret quant à l’implication de la Malesève. On voit bien que la Malesève est un organisme vivant, une présence oppressante… mais on ne la voit pas réellement agir. On découvre les horribles créatures qu’elle abrite mais j’aurais aimé que les pins agissent vraiment (excepté une scène, les pins sont là mais ils n’attaquent pas…)

Passé les 300 pages, l’histoire change de style. L’auteur augmente le degré d’action et de magie et nous propose plus de péripéties, plus de combat. J’ai bien aimé cette tournure, qui ne m’a pas plus dérangé que cela. J’ai trouvé que ça allait dans la logique des choses.
J’ai trouvé certains éléments de la fin assez prévisible. Ainsi, les destins de certains personnages ne m’ont pas étonné mais ils m’ont néanmoins ému.
La conclusion finale m’a bien fait sourire car l’idée est très originale ! (Spoiler : l’idée des orques est juste géniale !)

Conclusion

Le dernier hiver est un roman que j’ai trouvé surprenant et captivant. Les idées sont originales, les personnages bien construits et attachants. Le style est poétique et l’histoire intéressante. Ce n’est pas un simple roman de Young Adult. L’auteur a fait tout un travail de réflexion pour nous proposer un roman construit et aboutit !
Ce livre saura captiver des adolescents mais aussi des adultes ! N’hésitez pas à vous laisser tenter !

J’ai convaincu ma mère de le lire ! Voici son avis : 

Le dernier hiver est le premier livre que Jean-Luc Marcastel que je lis. Dès les premières lignes, ce livre intrigue. On se demande où l’auteur va nous conduire. Les personnages sont attachants, malgré leurs réactions qui sont parfois prévisibles. On pourrait penser avoir entre les mains un livre sur la fin du monde mais pas du tout. Ce livre est un bel hymne à l’amour et à l’amitié. Je le recommande.


5 commentaires:

  1. J'ai adoré ce roman , je suis contente qu'il t'ai plu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps, il est vraiment super bien !

      Supprimer
  2. Oh j'ai trouvé moi aussi se livre magnifique ! Jolie critique...

    RépondreSupprimer
  3. Il faut que je le lise à l'occasion, j'en entends beaucoup de bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un livre et un auteur à découvrir !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...