dimanche 12 janvier 2020

King of Scars, tome 1 : King of scars de Leigh Bardugo



Résumé : Aux yeux de tous, Nikolai Lantsov, roi de Ravka, a tout pour plaire : jeune, charismatique, il est le héros de la guerre civile qui a déchiré le royaume.
Installé depuis peu sur le trône, Nikolai doit pourtant faire face à une nouvelle menace : des forces ennemies semblent bien décidées à envahir le pays, dont les frontières sont affaiblies, et les coffres vides. Nikolai doit donc trouver un moyen de rétablir les finances, forger de nouvelles alliances et renforcer son armée de Grishas, cette élite magique qui a tant souffert de la guerre civile.
Or, la plus grande menace pour le royaume n'est autre que le roi en personne ! Victime, pendant la guerre civile, d'une terrible malédiction, Nikolai se transforme presque chaque nuit en une monstrueuse créature que seuls quelques Grishas semblent pouvoir contenir.
Hélas, les ténèbres qui habitent le jeune monarque sont de plus en plus fortes, et Nikolai craint de devenir un monstre pour toujours.
Résolu à combattre le mal qui le ronge, il décide de partir en quête de réponses dans un lieu où règne la plus sombre des magies…

King of Scars est le premier tome de la nouvelle duologie éponyme de Leigh Bardugo. Cette nouvelle histoire à lieu dans le Grishaverse, dans l’univers que l’autrice ne cesse de développer, pour notre plus grand plaisir. Edité aux Editions Milan, ce roman fait plus de 500 pages et coûte 17,90€.

Tout d’abord, je me considère comme novice dans le Grishaverse : bien qu’ayant lu le premier tome de Grisha il y a un long moment, je n’en gardais plus de souvenir. En lisant King of scars avant de poursuivre la série Grisha, j’ai eu le déplaisir de me faire spoiler celle-ci. Cela ne va pas entraver ma lecture de la trilogie mère mais autant être au clair sur ce point quand on commence ce livre : Si vous n’avez pas lu Grisha avant, vous serez spoiler.
Ensuite, j’ai eu un peu de mal à tout saisir de l’univers des Grishas. A plusieurs reprises, j’ai eu l’impression que l’autrice avant dans l’idée que ses lecteurs auraient lu les tomes précédents. Cela ne m’a pas empêché de rentrer dans l’histoire ni de l’adorer, mais ça m’a un peu dérangé.

Pour le reste, j’ai adoré ce bouquin ! On alterne le point de vue de trois personnages pendant le roman.
Nikolaï tout d’abord, Roi maudit. Un personnage courageux, qui fait face à son destin avec fatalité sans pour autant abandonner. C’est un personnage torturé que j’ai beaucoup apprécié.
Nina ensuite, une jeune rescapée d’un sombre poison. Personnage tout aussi torturé, tout aussi attachant, elle courageuse mais beaucoup plus froide.
Et pour finir il y a Zoya, un personnage avec lequel j’ai eu plus de mal car très mystérieux.

L’ambiance du livre est assez sombre. L’univers de l’autrice est bien construit, attrayant, captivant. Tout autant que son histoire que j’ai pris plaisir à découvrir et à lire ! L’alternance des différents points de vue permet de soutenir une action pendant tout le roman.

Une histoire qui captivera les lecteurs de fantasy !

Il me tarde maintenant de lire la suite !

Je remercie babelio.com ainsi que les Editions Milan pour leur confiance

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...