jeudi 15 mai 2014

La maîtresse de Rome de Kate Quinn




Théa est une jeune esclave juive, qui mène une vie morne sous les ordres de son arrogante et machiavélique maîtresse : Dame Lépida. Pourtant, sa vie s'égaye quelques temps quand elle rencontre le gladiateur n°1 de son époque : Arius. Malheureusement, la vie n'est pas simple pour un gladiateur et une esclave...

Après avoir entendu et vu pas mal de chroniques extrêmement positives sur ce livre, je m'attendais à le dévorer avec impatience. Malheureusement, mes attentes n'ont pas été récompensées...


La maîtresse de Rome de Kate Quinn est un roman de 540 pages, édités aux Editions Presse de la Cité. Un tome deux a été écrit mais qui ne reprend pas nos deux personnages principaux ici, à savoir Théa et Arius. Une romance historique très bien écrite, avec différents points de vue, qui saura en convaincre plus d'un...

Nous rencontrons tout d'abord, Théa, cette jeune esclave juive de 14/15 ans, qui a été offerte pour l'anniversaire de sa maîtresse du même âge, Dame Lépida Pollia. C'est une jeune fille au début du livre, qui a un lourd passé que nous découvrirons par la suite. Je ne saurais trop dire ce que je pense de ce personnage. Je l'ai beaucoup apprécié au début du livre, un peu moins à la fin, sans pourtant pouvoir préciser ce qui ne m'a pas plus (ou tout du moins, sans spoiler). J'ai su m'y attacher au début du livre, bien que certaines de ses réactions m'aient sidéré par son côté "C'est normal" alors que non ^^ Mais c'était une époque différente...
Quant à Arius, j'ai eu un peu de mal à saisir ce personnage, sombre, froid, colérique et pourtant tellement humain. Je crois que je n'ai jamais su l'apprécier à sa juste valeur et, comme beaucoup des personnages et l'ensemble du livre, je suis restée assez loin de ce personnage, sans savoir comment le saisir, sans réussir à décider si oui, ou non, j'appréciais ce personnage. Je l'ai trouvé assez compliqué, parfois illogique et parfois très humain. 
Vient ensuite un des personnages far du roman : Dame Lépida. Si j'ai eu un peu de mal avec Théa et Arius, j'ai pu rapidement trancher pour elle : je la déteste ! Elle est mauvaise, perfide, manipulatrice, machiavélique, jalouse, hautaine, horrible, arrogante... Je continue ? Je l'ai véritablement détesté et j'avais envie de la frapper tellement elle est... horrible !
D'autres personnages secondaires m'ont beaucoup plu, d'autres un peu moins. J'ai rapidement trouvé le personnage de Domitien exécrable. Je me suis beaucoup attaché à Paulinus, à Sabine... 

J'ai un avis plutôt en demi-teinte pour ce roman, sans pour autant saisir précisément ce qui m'a déplu ou, au contraire plu. Une chose qui m'a plutôt agacé, c'est le résumé de la quatrième de couverture, qui résume, en gros, les 250 premières pages et j'ai trouvé ça dommage. Bon, tout n'est pas dedans, bien évidemment, mais bon, ça gâche un peu le plaisir.
L'histoire se déroule sur 15/20 ans. Je ne m'attendais à ce qu'elle se déroule sur un plus court laps de temps, ce qui m'a surpris mais pas forcément déplu.
J’ai trouvé ce livre très bien écrit. En effet, le style d’écriture de l’auteur m’a totalement charmé mais le schéma d’écriture m’a plutôt désarçonné. L'auteur a décidé de rédiger le livre d'une manière assez spéciale, avec parfois des narrations à la troisième personne et parfois des narrations à la première personne, du point de vue des personnages. Ces changements sont signalés par un titre au début du paragraphe. Cependant, ces modifications de narration m’ont plus d’une fois agacée, oubliant avec quel personnage je devais être quand je reprenais au milieu d’un passage. Cela a néanmoins l’avantage de nous permettre de mieux connaître les personnages et de mieux les apprécier, ou de mieux les détester. Ce style narratif est donc à la fois une qualité qu’il faut estimer, mais, à mon sens, aussi un petit bémol qui complique la lecture.

J’ai lu les 300 premières pages sur 2 jours avant d’en avoir marre. L’histoire est ponctuée de rebondissements, de manipulations, de retournements de situations… Mais tout ça d’une manière assez platonique. Au bout de 300 pages, sachant que les pages ne se tournent pas très vite, j’ai eu l’impression qu’il ne s’était toujours rien passé d’extraordinaire, peut-être parce que la quatrième en dit trop… Certes, le livre est bien écrit et nous tient en haleine mais je lui ai trouvé beaucoup, vraiment beaucoup, de longueurs. C’est pour cela que, passé les 300 pages, j’ai commencé à lire de travers pour abréger ma lecture. Et au final, je ne suis pas si déçue que ça mais je ne suis pas non plus convaincue. Je crois que je ne me suis pas réellement attachée à Théa et Arius, contrairement à d’autres personnages secondaires que l’on voit très peu, voire que l’on évoque seulement. Et je n’ai peut-être pas réussi à rentrer véritablement dans l’histoire. Je n'ai ressenti aucune émotion pour ce livre. Je suis restée assez extérieure à lui, assez indifférente au final... De plus, je n'ai pas trouvé le côté romance assez exploité à mon goût... 
En tout cas, beaucoup d’éléments ont su me surprendre passer ces 300 pages. Peut-être aurais-je dû persévérer, mais j’estime lui avoir largement laissé sa chance en lisant assidûment jusque cette limite (300 pages qui ne se lisent pas vite tout de même. Et puis, j’ai senti la panne lecture survenir à cause de mon ennui… Du coup, j’ai préféré abréger que de le traîner.)

On ne peut que reconnaître les talents d’écriture de l’auteure. Bien que son schéma narratif ne soit pas des plus simples, elle nous captive grâce à sa plume. L’histoire est bien construite mais très, trop, longue à mon goût… Dommage, ce livre, pourtant acclamé, n’aura pas fonctionné avec moi et je ne compte pas lire le tome 2…

Conclusion

C’est un livre qui comporte d’excellentes qualités littéraires. Sa construction narrative est un peu désarçonnante par moment mais à l’avantage de nous partager les points de vues de différents personnages. Une histoire ponctuée de rebondissements, de manipulations, de plans machiavéliques… qui saura captiver beaucoup de lecteurs mais qui n’a pas eu l’effet escompté sur ma propre lecture. Beaucoup de longueurs, qui ternissent mon appréciation, et des personnages principaux auxquels je ne me suis pas forcément attachée. Un avis en demi-teinte donc mais un livre qui est très apprécié et qui saura peut-être davantage vous satisfaire.
Je le recommande aux personnages qui n’ont pas peur des gros livres qui ne se lisent pas trop vite, aux personnes aimant l’époque romaine des gladiateurs, aux personnages aiment les romans historiques et la romance historique.

Livre lu en LC organisée par Stéphanie-Plaisir de lire : Avenael, Tweety805, Sayyadina, Taramilka, Edwige, C'era una volta, Liçou10, Salsera15, Aveline, Gilwen, viou03, angelebb, Candyshy, mademoizellebreizh, Nelcie, Klo, Melymelo, Unchocolatdansmonroman, Shakes, TetedeLitote, Sylly, Stéphanie plaisir de lire, petitepom

30 commentaires:

  1. C'est vrai qu'il y a un moment où j'ai aussi trouvé des longueurs à ce roman . J'au aussi détesté Lepida.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas mal de longueurs oui et Lépida est détestable !

      Supprimer
  2. Coucou perso je l'avais adoré mais je me rappelle l'avoir mis en pause à un moment. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je pense que si j'avais ça, je ne l'aurais jamais repris donc bon...

      Supprimer
  3. En effet tu ne l'as pas aimé autant que moi mais au moins tu ne l'as pas détesté, ça me rassure lol
    Dommage quand même. Je peux comprendre que le fait que ça traîne te rebute. Je l'avais lu en grande partie durant le challenge week-end à 1000 et donc j'avais lu les 2 derniers tiers d'une traite. Peut-être que c'est ce qui a fait que je n'ai pas trouvé ça trop long ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai lu sur un cours laps de temps aussi, du moi le début, mais j'ai fini par me lasser... tant pis ^^

      Supprimer
  4. au contraire j'ai trouvé que le style était incroyable de simplicité et que du coup le texte se lisait vite mais devenait un peu pâlot..
    bon, merci d'avoir atteint les 300 pages ;-) J'espère que nous auront l'occasion d'échanger sur un autre livre et que nous seront un peu plus passionnées !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je crois que je suis la seule à avoir aimer l'écriture ^^
      J'espère aussi !!!

      Supprimer
  5. Au vu du titre et de la couverture je pensais que ça m'intéresserait, mais après avoir lu ton avis, je vais plutôt passer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a beaucoup d'avis positifs mais bon...

      Supprimer
  6. Ah la complexité humaine et ces fichues 4ème de couverture (que je ne lis quasiment jamais!).
    Je vois que nous avons et détesté les mêmes personnages (Sabina notamment, Paulinus m'a agacée dans les moments où il se laissait manipuler mais sa relation avec la vestale Justine/... était vraiment belle).
    Dommage que le reste ne t'ait pas convaincu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une bonne chose de ne pas les lire dès fois (mais parfois, je me fais avoir parce que je ne les lis pas non plus ^^)
      Une autre fois peut-être =)

      Supprimer
  7. J'ai eu le même problème que toi avec Arius et Théa. Du coup même si j'ai trouvé l'histoire prenante avec tous ses drames, je n'ai pas été impliquée émotionnellement. La construction narrative, elle, ne m'a pas trop posé de problème en tant que telle, mais je pense qu'elle peut contribuer au manque d'attachement pour les deux personnages principaux, comme on change souvent de point de vue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense aussi. Dommage que l'on n'ait pas aimé plus que ça... Mais ça arrive ^^

      Supprimer
  8. Réponses
    1. J'espère aussi que tu aimeras mieux que moi !

      Supprimer
  9. ce n'est pas un coup de coeur non plus pour moi et je suis contente de ne pas être seule. J'ai plus apprécié les personnages secondaires je trouvais qu'il avait plus de magnétisme.
    :) a une prochaine lecture commune

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi pour les perso secondaires !
      A la prochaine =)

      Supprimer
  10. J'avais beaucoup aimé même si j'avais trouvé qu'il manquait un quelque chose au livre. J'avais adoré détester Lepida et du coup Thea m'avait paru fade en comparaison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est peut-être pour ça que je n'ai pas accroché à Théa tient, bonne remarque !

      Supprimer
  11. Oh, c'est dommage que tu n'aies pas plus accroché que cela ! J'avais eu un beau coup de coeur pour ce roman, ainsi que pour sa suite :) M'enfin, il en faut pour tous les goûts, c'est ce qu'on dit :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça me désole aussi vu tous les bons avis que j'ai vu mais bon... Une prochaine fois !

      Supprimer
  12. A un moment, comme toi, j'en avais marre de tous les rebondissements et complots. Du coup, pour ne pas être trop frustrée, je me suis autorisée à regarder la fin du livre pour voir si ça me plairait. Heureusement, ça a été le cas et ça m'a rendu la lecture plus facile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai quasiment fait pareil mais ça n'a pas fonctionné pour moi... Tant pis ^^

      Supprimer
  13. Je constate que l'on a le même ressenti pour ce tome : le choix d'alterner les points de vue à la 1ère et 3è personne m'a agacée, j'ai trouvé l'héroïne assez fade, encore heureux que Lépida était là pour pimenter l'histoire...
    Et j'ai trouvé la suite encore moins intéressante et moins passionnante...

    RépondreSupprimer
  14. Ouah! Je l'avais noté dans mes futurs livres à acquérir, mais ton problème avec les longueurs me refroidit un peu. ^^"
    Pourtant vu le synopsis, ça a l'air fort alléchant! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup ont aimé, peut-être que toi aussi !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...