samedi 15 février 2014

Farlander, tome 1 : Farlander de Col Buchanan



Malgré cette grosse déception, je tiens à remercier Babelio pour m'avoir envoyé ce livre, ainsi que les EditionsBragelonne pour l'avoir proposé à Masse Critique. 

Résumé : Ash est un farlander, un « homme du lointain » venu d'une île où les hommes ont la peau noire. Il appartient à un ordre d'assassins d'élite, les Roshuns, dont l'arme est la vendetta : quiconque menace leurs clients devient leur cible. Nul ne s'y risque, car nul n'échappe aux Roshuns.
Mais Ash est vieux et malade. Le temps est venu pour lui de prendre un apprenti. Il choisit Nico, un gamin de la cité de Bar-Khos, assiégée depuis dix ans, dernière à résister à un empire d'une atroce cruauté. Affamé, désespéré, Nico n'a pas d'autre choix que de suivre le vieil homme au monastère des Roshuns où il apprendra le meurtre, mais aussi l'amitié et l'amour...
Le jour où l'héritier de l'Empire égorge délibérément une jeune fille portant le sceau des Roshuns, l'ordre exige d'assassiner l'homme le mieux protégé du monde.
Jusqu'ici, tous ont échoué. Ash se propose, il n'a plus rien à perdre. 

Après avoir entendu beaucoup de bien de ce premier tome, et étant une passionnée de fantasy, je n'ai pu que me réjouir de découvrir cette nouvelle série. Cependant, après 200 pages d'ennui, j'ai décidé d'abréger ma lecture pour découvrir que la suite ne m'aurait pas passionné davantage...

Col Buchanan signe ici le premier tome de sa trilogie Farlander, avec un premier livre de 600 pages du même nom. Publié aux Editions Bragelonne, puis passé en poche aux Editions Milady (version que j'ai reçu et qui fait donc 600 pages), ce livre a reçu de multiples éloges et ma chronique ne sera donc pas représentative des avis en général. Car au contraire, ce livre est décrit comme "un chef-d’œuvre du genre" ou "un nouveau pilier de fantasy". Pourtant, la trame dressée par l'auteur n'a rien d'originale : si ici les assassins s'apparentent davantage à des "vengeurs", leur but reste le même : tuer une personne adressée par une autre. Mais ça aurait pu fonctionner, s'il n'y avait pas eu longueur, personnages fades et prévisibilité...

Au bout de 200 pages de lecture assidue, le bilan est rapide : il ne se passe rien. Certes, il faut poser les choses et cela prend du temps. Aussi, les 150 premières pages équivalent à un prologue et quatre chapitres, dans lesquels on découvre nos protagonistes qui sont Ash et Nico, ainsi que d'autres personnages secondaires. Bref, 150 pages versions milady, ces plusieurs heures de lectures et rien à se mettre sous la dent...
Ash est un Farlander, vieux, malade, et qui se retrouve forcé de choisir un apprenti. Son choix se porte sur la personne de Nico, voleur affamé qui a commis un geste malheureux. Le pauvre garçon n'a d'autres choix que d'accepter et commence alors son apprentissage dans le monde des Roshuns. Remarquez, là encore, que l'auteur reprend un trait souvent retrouvé en fantasy : l'apprentissage. Mais cela aurait néanmoins pu marcher si le couple Ash/Nico avait été un tant soit peu attrayant et intéressant. Mais j'ai trouvé ces deux personnages fades et je ne m'y suis absolument pas attachée. 
Parallèlement, il y a d'autres personnages secondaires bien plus intéressants dans ce livre, mais qui restent en retrait... 

S'il y a une chose parmi les éloges reçues, sur laquelle je ne peux qu’être d’accord, c'est bien la plume de l'auteur : le roman est très bien écrit et pour un premier roman, on ne peut que féliciter l'auteur. Malheureusement, l'écriture est loin de faire tout... Bien écrit certes, mais trop long, trop de longueurs, trop de descriptions lourdes et ennuyeuses... 
Le récit par sur une trame connue de la fantasy : de multiples destins qui se rejoindront en parallèle à un point prévisible et attendu. Mais ces histoires sont lentes, et malgré un récit et un univers aux abords intéressants, ces longueurs et la lenteur que met l'histoire à s'installer en aura découragé plus d'un, ce qui fut mon cas. Certes, il s'agit d'un roman de fantasy, le premier tome qui plus est, et qu'il faut aussi poser les bases et installer l'histoire... Mais il faut aussi savoir doser. Quand, au bout d'un tiers du roman, l'auteur ne nous donne rien à nous mettre sous la dent, il y a de quoi refermer le livre. De plus, l'histoire demeure prévisible et n'innove pas le genre. Nos héros sont loin d'être le point fort du livre mais les idées de l'auteur sont intéressantes. 

Malheureusement, la sauce n'aura pas du tout pris avec moi et j'ai achevé ce roman en le lisant de travers pour arriver à une fin à la fois prévisible et étonnante, et qui a su en surprendre plus d'un. Néanmoins, l'aventure s'arrêtera là pour moi...

Conclusion

Malgré la multitude de coups de cœur, attention à ce roman qui possède un lourd handicap qui noie alors toutes les qualités qu'on aurait pu lui trouver : les longueurs. Un roman très long à s'installer, avec deux protagonistes très fades et des personnages secondaires plus intéressants mais peu développés. Un univers qui revisite le genre avec assassins et un apprentissage mais qui n'innove pas vraiment en la matière. De bonnes idées avec un univers qui aurait pu être intéressants mais le tout est noyé sous des longueurs et des descriptions lourdes. L'histoire met trop de temps à commencer et reste très prévisible...
Ce sera donc une grosse déception pour moi... Dommage !

14 commentaires:

  1. aie difficile, je suis désolée qu'il n'ait pas été pour toi...

    RépondreSupprimer
  2. Aaaah, les déceptions... Pas facile de passer à autre chose après ça :/ Ce livre est dans ma PAL numérique, je pense qu'il va y rester encore un petit moment ^_^ Tant pis pour lui, et merci à toi Freelfe ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, mais il y a des gens qui ont quand même beaucoup aimé =)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Je ne vais pas vraiment te contredire...

      Supprimer
  4. Oh vraiment dommage, il avait l'air très prometteur!! Je ne pense pas le lire en priorité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a plut à d'autre... Mais pas à moi ^^

      Supprimer
  5. Mince c'est dommage mais je t'avoue que pour ma part, il ne m'intrigue pas du tout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vais pas te convaincre du contraire ^^

      Supprimer
  6. Pas le récit que j'ai préféré, mais une lecture intéressante malgré tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si elle n'a pas marché avec moi ^^

      Supprimer
  7. Comme tu le sais, je n'ai pas apprécié non plus... Effectivement, 150 pages où il ne se passe rien. Très classique, très prévisible. Et ce ne sont pas les dernières pages qui ont réussi à rattraper ma déception.

    RépondreSupprimer
  8. Je me sens moins seule à ne pas avoir aimé ^^

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...