dimanche 1 décembre 2013

Une part de ciel de Claudie Gallay


6/20

Résumé : 
Aux premiers jours de décembre, Carole regagne sa vallée natale, dans le massif de la Vanoise, où son père, Curtil, lui a donné rendez-vous. Elle retrouve son frère et sa soeur, restés depuis toujours dans le village de leur enfance. Garde forestier, Philippe rêve de baliser un sentier de randonnée suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers les Alpes. Gaby, la plus jeune, vit dans un bungalow où elle attend son homme, en taule pour quelques mois, et élève une fille qui n’est pas la sienne. Dans le Val-des-Seuls, il y a aussi le vieux Sam, pourvoyeur de souvenirs, le beau Jean, la Baronne et ses chiens, le bar à Francky avec sa jolie serveuse…
Dans le gîte qu’elle loue, à côté de la scierie, Carole se consacre à une traduction sur la vie de Christo, l’artiste qui voile les choses pour mieux les révéler. Les jours passent, qui pourraient lui permettre de renouer avec Philippe et Gaby un lien qui n’a rien d’évident : Gaby et Philippe se comprennent, se ressemblent ; Carole est celle qui est partie, celle qui se pose trop de questions. Entre eux, comme une ombre, cet incendie qui a naguère détruit leur maison d’enfance et définitivement abîmé les poumons de Gaby. Décembre s’écoule, le froid s’installe, la neige arrive… Curtil sera-t-il là pour Noël ?

Avec une attention aussi intense que bienveillante, Claudie Gallay déchiffre les non-dits du lien familial et éclaire la part d’absolu que chacun porte en soi. Pénétrant comme une brume, doux comme un soleil d’hiver et imprévisible comme un lac gelé, Une part de ciel est un roman d’atmosphère à la tendresse fraternelle qui bâtit tranquillement, sur des mémoires apaisées, de possibles futurs.


Tout d'abord, je tiens à remercier Oliver Moss d'avoir organisé cet événement, Les matchs de la rentrée littéraire, auxquels je participe depuis le lancement.
Si vous voulez voir mes chroniques précédentes, vous pourrez les trouver en suivant ces liens : Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan et Une place à prendre de J.K. Rowling. Si ces deux premières découvertes avaient été agréables, voire très agréables, ce nouveau livre a été une grosse déception.

Claudie Gallay est l'auteure des Déferlantes, dont j'ai beaucoup entendu parler et qui a reçu divers prix. Avec Une part de ciel, les Editions Actes Sud nous proposent un roman de 448 pages, doté d'une magnifique couverture, pour la somme de 22€. Le tout sous un résumé suffisamment intriguant pour m'avoir convaincu de choisir ce livre dans la liste proposée. Malheureusement, je n'ai pas du tout accroché.

Le roman est découpé en chapitres relativement cours, qui correspondent à chaque jour que Carole, notre protagoniste, passe dans le massif de la Vanoise à attendre son père en compagnie de son frère et de sa sœur. Viendra-t-il ? On se le demande... Mais ce sera l'occasion pour cette petite famille, de parler enfin de ce qui a été trop longtemps passé sous silence. 
Je ne m'étendrais pas davantage sur les personnages car je n'ai absolument pas réussi à m'accrocher à qui que ce soit. Je les ai trouvés caricaturaux même si je dois bien avouer que l'auteur m'a un peu surprise à un moment. Gaby, la petite sœur, est celle qui m'a paru la plus intéressante mais je n'ai pas réussi à m'y attacher pour autant.

Je suis restée totalement extérieure à l'histoire. Je ne m'attendais pas à un livre d'action, et en effet, ce fut le cas : ce livre est extrêmement lent et très ennuyant. L'auteur nous décrit l'interminable routine dans laquelle nos personnages sont enfermés. Evidemment, ce roman est tourné vers l'attente de quelque-chose... Mais 400 pages d'attente, c'est très long, trop pour moi. Quant à la fin… Elle m’a tout autant déçu que le reste du livre.

Je ne lis pas beaucoup de roman contemporain et je n'ai pas du tout accroché à la plume de l'auteure, ni à son style. Ce livre m'a paru interminable et je n'y suis venue à bout qu'en le lisant de travers. Parmi les différentes chroniques que j'ai pu lire, beaucoup de lecteurs ont été déstabilisés par le début du roman. Si certains ont finalement réussi à se prendre au livre, ça n'a pas été mon cas. Je n'ai pas lu Les Déferlantes, je n'avais jamais lu de livre de cette auteure auparavant et je ne suis pas sûre de vouloir retenter l’aventure… Dommage.

Conclusion :

C'est un peu dur de conseiller un roman que l'on n'a pas du tout apprécier. Je me suis ennuyée durant cette lecture, je n'ai pas accroché aux personnages ni au style de l'auteur. Ce roman ne comporte vraiment pas d'action mais l'auteur a néanmoins su me surprendre une ou deux fois. Je ne recommande pas ce livre aux lecteurs férus d'actions et d’histoires mouvementées. Une part de ciel est tout à faire le contraire. Cependant, je recommande ce livre aux personnes plus adeptes des romans contemporains que moi et plus enclin à lire un livre assez lent dans son déroulement. 

Je remercie une nouvelle fois Oliver Moss et Priceminister pour avoir organisé cet événement. 

10 commentaires:

  1. J'ai lu que tes avis comme le tien sur ce livre , il est dans ma Pal , je crois que je ne vais pas le lire .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aie, c'est sûr... Après tu peux essayer, tu verras rapidement si tu n'accroches pas au style...

      Supprimer
  2. Oh :( C'est la deuxième critique négative que je lis de ce roman... Il me tentait bien, mais là je dois t'avouer que... Mhh, je vais passer mon tour ^_^ Tant pis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être sera-t-il te convaincre mais il possède un genre particulier qui peut donc ne pas plaire du tout...

      Supprimer
  3. coucou
    apparemment, il a plus plu à ceux qui connaissaient déjà le style de l'auteure, les autres lecteurs ont eu l'air dérouté. Si effectivement, tu n'as pas aimé une part de ciel, tu n'aimeras pas les déferlantes, c'est aussi un roman d'atmosphère en plus long me semble t-il. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu as raison, ça ne devrait pas me plaire ^^

      Supprimer
  4. Je partage tout à fait ton avis sur ce roman, ma chronique va dans le même sens que la tienne...lenteur et ennui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement... Cette auteure n'est pas faites pour nous on dirait !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...