vendredi 20 septembre 2019

10 jours avant la fin du monde de Manon Fargetton



Résumé : Deux lignes d'explosions ravagent la Terre. Nul n'en connaît l'origine mais quand elles se rejoindront au large de notre côte atlantique, le monde sera détruit.
Sur les routes encombrées de fugitifs qui tentent en vain d'échapper au cataclysme, six hommes et femmes sont réunis par le destin. Ensemble, ils ont dix jours à vivre avant la fin du monde...
Un compte à rebours implacable, une aventure initiatique qu'on ne lâche plus.
Et vous, que feriez-vous s'il ne restait que dix jours ?


Dix jours avant la fin du monde de Manon Fargetton est un roman qui tourne beaucoup actuellement. Coûtant 19,00€ pour 464 pages, publié par les Editions Gallimard, ce livre nous raconte, comme son titre l’indique, la fin du monde.

Quand j’ai commencé ce livre, je me suis dit que j’allais forcément être déçue. Avec un tel roman, deux fins s’offrent à nous : la fin du monde à lieu, tous les personnages meurent et vous détester l’autrice pour cette fin ; ou alors, les personnages survivent et vous vous sentez floué. J’appréhendais donc cette fin, tout en sachant qu’elle reflèterait certainement mon avis sur le livre. Sans vous spoiler, je vous dirais que finalement, je ne sais pas quoi penser de cette fin. Et que de ce fait, elle n’influence qu’en partie cette expérience.

Je parle d’expérience : pour moi ce roman se vit au-delà de toute chose. En parler est finalement assez compliqué, sauf de manière factuelle. Nous suivons un petit nombre de personnages qui réagissent de manière très différente. Il y a tout d’abord Lili-Ann, jeune adulte perdue, confrontée très rapidement à la possible mort de ses proches. Valentin aussi qui, après une vie sans vraiment vivre, se retrouve piégé par ses dix jours qu’il lui reste. Gwenaël qui lui, voit dans ce dernier roman, l’aboutissement de sa vie. On suit d’ailleurs son histoire et cet aspect du livre me laisse sceptique. Sara, qui est perdue entre ce qu’elle désire vraiment et ce qu’elle croit vouloir. Brahim, qui semble prendre tout cela avec beaucoup de philosophie. Et Béatrice qui vit cela très « professionnellement ».
Des personnages très hétérogènes qui vont chacun vivre cette fin du monde à leur manière.

Je ne saurais comment décrire ce livre. Il est captivant : on veut savoir… quoi au juste ? Comment tout cela va finir ? Les histoires de vie de chacun ? Leurs derniers choix ? S’ils vont survivre ? Si c’est possible de survivre ? Quoiqu’il en soit, ce livre se dévore. La plume est percutante. Tous ces personnages sont mine de rien écorchés, plus ou moins franchement, plus ou moins fortement.

ALERTE SPOILER

Partie spoiler quand même parce qu’il faut quand même que j’évoque la fin. Qu’en penser ? Je ne sais pas. Je trouve que pour le coup, elle s’arrête trop vite. D’un côté, l’autrice nous laisse envisager l’après comme on le souhaite. De l’autre, j’ai un peu l’impression que ça s’arrête un peu comme ça. Que reste-t-il du monde ? Pour les concernés, vont-ils survivre ? Beaucoup de questions auxquelles l’autrice fait choix de ne pas répondre… Et je l’avoue, ça m’agace ^^

En conclusion

Ce livre est génial. Addictif, percutant, bien mené, inspirant. Je l’ai dévoré, je l’ai adoré. Je vous le recommande pour une expérience singulière et propre dans la fin du monde.

Je remercie les Editions Gallimard pour cette découverte et leur confiance.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...